En atelier avec Bruno Danjoux

"Il faut être épris de ce qu’on fait pour que ce soit partageable" ; il faut donner du sens à ce qu’on fait, que chaque chose, chaque mouvement soit vrai.


On se met dans l’espace en majuscule (prêt à danser). Il y a une certaine dignité dans la majuscule, c’est le début de quelque chose, un «"il était une fois " et à la fin je mets un point, comme une écriture, spontanée certes mais ponctuée.
 

"La musicalité que vous allez trouver à avoir avec votre respiration "

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now